Au fur et à mesure que votre bout de chou grandit, des changements s’opèrent dans sa vie et dans la vôtre. Le 6e mois de naissance est généralement marqué par plusieurs évènements, dont l’apparition des dents de lait. Cette période est mal vécue par bébé et son entourage en raison de l’inconfort créé par le mouvement des dents dans l’os de la mâchoire et le passage à travers la gencive. Il devient tout grincheux, irritable et pleure sans cesse. Un état qui peut créer une petite frayeur pour n’importe quel parent soucieux du bien-être de son enfant.

Quels sont les symptômes de la poussée dentaire ? Quels sont les moyens efficaces pour soulager bébé ? Comment prévenir la poussée dentaire ? Ce dossier fait un tour d’horizon sur tout ce qu’il faut savoir sur la poussée dentaire.

Tout savoir sur la poussée dentaire de bébé

Tout savoir sur la poussée dentaire de bébé

La poussée dentaire ou l’éclosion des premières dents

La poussée dentaire équivaut à la période où les premières dents encore dénommées dents déciduales ou dents de lait commencent à se former dans la bouche d’un enfant. Dès la 8e semaine de grossesse, plus précisément à la phase fœtale, les premiers bourgeons dentaires en forme de cloche se mettent en place dans la mâchoire. Tout au long de la grossesse, ils se développent et se calcifient pour donner les dents de lait. Cependant, ces dents ne font leur percée qu’à partir du 6e mois de naissance chez la plupart des bébés.

En effet, avant cette date, elles restent cachées sous les gencives. Arrivés à échéance, les bourgeons devenus dents primaires passent dans la mâchoire puis traversent la gencive pour être visibles dans la bouche de bébé. Il n’est cependant pas rare de voir chez certains enfants une apparition plus tôt vers le 4e mois ou plus tardivement vers le 8e mois. Cela ne dénote en aucun cas un quelconque retard de croissance de bébé et il n’y a pas à s’en inquiéter.

Ce phénomène de poussée dentaire s’accompagne d’une inflammation occasionnée par le déplacement des dents à l’intérieur des maxillaires. Elle va durer quelques jours (huit jours en moyenne) et se répéter quelques mois plus tard lors d’une nouvelle poussée. Quelques rares enfants ne présenteront aucun symptôme durant cette phase en dehors d’une simple rougeur sur les tempes. Mais d’ordinaire, de nombreux symptômes accompagnent la poussée dentaire : douleurs, inconfort, pleurs, etc.

Les dents temporaires apparaissent suivant une chronologie, variable d’un enfant à un autre. Néanmoins, il existe un consensus avec quelques légères fluctuations selon les écoles. De la première à la 3e année de vie, apparaissent successivement :

  • les 8 incisives médianes inférieures, supérieures puis latérales (entre 6 et 13 mois),
  • les 4 premières molaires (entre 13 et 19 mois),
  • les 4 canines (entre 16 à 22 mois),
  • les 4 deuxièmes molaires (entre 23 et 33 mois).

La poussée dentaire : les signes annonciateurs

Bien qu’elle ne constitue pas une pathologie en soi, la poussée dentaire est une période de grande épreuve pour les tout-petits. Les symptômes sont divers, différents d’un enfant à un autre et parfois même d’une dent à une autre. La poussée dentaire se manifeste fréquemment par des pleurs incessants, une irritabilité, un sommeil perturbé (réveils nocturnes fréquents, difficulté d’endormissements, etc.) et une anorexie (manque d’appétit) à cause de la douleur.

De même, un mâchonnement régulier ou une hypersalivation anormale doivent vous mettre la puce à l’oreille. Si vous êtes attentifs, vous pourriez remarquer une rougeur sur les joues du côté de l’éruption (elle traduit une inflammation), un gonflement et une hypersensibilité de la gencive concernée avec la présence d’un kyste d’éruption dans certains cas. Ces derniers signes sont caractéristiques de la poussée dentaire. Par ailleurs, d’autres symptômes comme un érythème fessier, une fièvre plutôt modérée inférieure à 38 °C, une fausse diarrhée (selles molles et peu abondantes) peuvent survenir durant une poussée dentaire.

Tous ces symptômes s’estompent normalement au bout de quelques jours. Tous ne sont pas spécifiques à la poussée dentaire et peuvent donc traduire une infection avérée. Chaque poussée dentaire s’accompagnera des symptômes précédemment cités. Soyez donc préparés à d’autres épisodes les mois à venir. Une chance, au fur et à mesure que bébé grandit, il se fait de la place dans sa bouche. L’inconfort diminue et les symptômes également.

La bouche étant un espace à haut risque d’infections ORL, n’hésitez pas à consulter rapidement votre médecin traitant au cas où la crise perdurerait ou s’aggraverait malgré les soins apportés. De même, veillez à consulter à temps un pédiatre dès lors que vous constatez :

  • des signes inhabituels,
  • une forte température au-delà de 38,5 °C,
  • une altération de l’état général.
 La poussée dentaire : Le développement des dents de bébé

La poussée dentaire : Le développement des dents de bébé

Quels sont les gestes à effectuer pour soulager bébé ?

Des soins et gestes simples permettent de soulager la douleur et l’inconfort durant la crise. Il n’existe pas de traitement de la poussée dentaire. Il est toutefois possible d’administrer à votre bébé des soins afin qu’il puisse mieux vivre cette période difficile. Ceux-ci seront réalisés en fonction des symptômes présentés.

Effectuez des massages

Les mains correctement lavées, massez délicatement les gencives de bébé avec votre doigt ou une débarbouillette imbibée d’eau froide enroulée autour de votre doigt. Très irritable, il a plus que jamais besoin de présence aimante. Faites-lui beaucoup de câlins, couvrez-le d’amour, réconfortez-le. Un massage général est également un bon moyen de le relaxer et lui faire oublier la douleur.

Modifiez son alimentation

Il est apparent que les repas de bébé doivent être adaptés au contexte de la poussée dentaire. Optez pour des aliments liquides, non acides, faciles à ingérer comme la compote et les purées de légumes. L’hypersalivation de bébé permet de garder sa bouche toujours humide et donc de protéger les gencives. L’hydratation devra être renforcée en lui donnant davantage à boire.

Désencombrez ses narines

Si votre bébé développe une rhinorrhée, une désinfection rhinopharyngée à l’aide de sérum physiologique sera nécessaire pour nettoyer et désencombrer les narines. Un mouche-bébé sera plus pratique pour celles et ceux qui ne savent pas comment s’y pendre.

Faites appel à l’homéopathie

Les plantes médicinales (extrait de camomille, de sauge, de safran, etc.) seraient efficaces pour diminuer la douleur. Passez délicatement un baume analgésique à base de plantes sur les gencives de votre enfant afin de le soulager. Plusieurs études scientifiques sont cependant sceptiques quant à l’efficacité de l’homéopathie et la considèrent plus comme un placebo. Elle est à utiliser avec parcimonie.

Utilisez un anneau de dentition refroidi

Le froid est un excellent analgésique. Il soulage la sensibilité des gencives. Procurez-vous un anneau de dentition qui est sans danger et qui ne contient pas de substances nocives pour bébé (conforme aux normes en vigueur). Réfrigérez-le quelque temps avant de le donner à votre bébé. Il lui procurera un soulagement immédiat. Ne le mettez surtout pas au congélateur au risque de créer d’autres désagréments.

En cas de fièvre modérée, baissez la température par un enveloppement humide. Administrez du paracétamol au besoin.

Soulager bébé pendant ses poussées dentaires

Soulager bébé pendant ses poussées dentaires

Les gestes à ne surtout pas faire

Certaines pratiques populaires à une certaine époque sont proscrites de nos jours. Elles sont fortement déconseillées en raison des conséquences néfastes qu’elles ont sur les bébés.

En premier lieu, évitez le collier de noisetier ou collier d’ambre. Il s’agit d’un accessoire utilisé autrefois dans les familles et qui est responsable d’étranglement et d’étouffement des bébés. Les billes dont il est constitué se détachent une fois dans la bouche des enfants. Ceux-ci les avalent le plus souvent par accident. De plus, il est fabriqué dans des matières non conformes aux réglementations. Pour les mêmes raisons, les aliments crus et durs comme les fruits et légumes (carottes, betterave, etc.) sont déconseillés avant l’âge de 2 ans.

Les biscuits de dentition sont également interdits. Aucune étude scientifique n’a d’ailleurs prouvé leur efficacité. Tout autre aliment sucré (miel, sucre, yaourt…) utilisé en massage est également proscrit. En effet, les dents de lait ont un email moins épais que les dents définitives. Par conséquent, elles sont plus sensibles aux caries.

En l’absence d’une recommandation médicale, il n’est pas conseillé d’appliquer des gels topiques anesthésiants sur les gencives des bébés. Leur composition n’est pas adaptée aux nourrissons et les effets secondaires ne sont pas maîtrisés. Pour finir, nous vous déconseillons de percer la gencive sous prétexte d’aider la dent à sortir. Vous exposeriez votre enfant aux infections.

Qu’en est-il de la prévention ? La poussée dentaire est un processus physiologique. Il est impossible de prévenir les désagréments qu’elle cause.

Quelques conseils pour entretenir les dents de bébé

À 3 ans au plus, votre enfant aura toutes ses 20 dents de lait en place. C’est le moment de mettre sur pied les bonnes habitudes pour les entretenir même si on sait qu’elles finiront par tomber pour laisser place aux dents définitives (au nombre de 28 ou 32). Adoptez de saines habitudes alimentaires en excluant du mieux que vous pouvez le sucre de son alimentation. Le brossage quotidien peut être démarré dès l’apparition des premières dents, d’abord avec une compresse humide, puis avec une brosse suivant l’âge. Les dentifrices fluorés sont les plus adaptés aux enfants et une noisette suffit. Par ailleurs, autant il est recommandé aux adultes de consulter un dentiste de façon régulière, autant cette recommandation s’applique aussi aux enfants, et ceci, dès 6 voire 12 mois.

Vous connaissez maintenant tout ce qu’il faut savoir sur la poussée dentaire. Vous êtes donc en mesure de bien réagir devant une prochaine poussée.


Les sources utilisées pour réaliser cet article sur la poussée dentaire de bébé :

https://www.hifamilies.fr/bebe/la-poussee-dentaire-comment-soulager-bebe
https://naitreetgrandir.com/fr/sante/naitre-grandir-sante-bebe-dent-poussee-dentaire/
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/poussee-dentaire/comprendre-poussee-dents-de-lait
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/poussee-dentaire/symptomes-poussee-dentaire
https://www.doctissimo.fr/html/grossesse/mag_2002/0322/gr_5329_dents_bebe.htm
https://www.enfant.com/votre-bebe-0-1-an/sante/poussee-dentaire-comment-le-soulager/?cpage=2
https://www.doctipharma.fr/conseils-de-pharmacien/article/dents-de-bebe-comment-soulager-la-poussee-dentaire

error: Ce contenu est protégé
Recevoir les derniers articles par email

Recevoir les derniers articles par email

Pour être certain de ne rien rater, nous vous proposons de vous envoyer un email par mois avec la liste des derniers articles Montessori.

Merci. Vous allez maintenant recevoir chaque mois un email contenant l'ensemble des nouveaux articles.