Quand commencer la DME ?

Quand commencer la DME ?

Voilà quelques années que les purées ne sont plus trop à la mode pour constituer les premiers repas de bébé à part le lait et le biberon. Avec la DME, vous introduisez directement de la nourriture solide dans son alimentation tout en l’aidant à faire des découvertes. Comment débuter au mieux cette diversification ? Zoom.

Faire le plein d’informations sur la DME

Pour rappel, la DME ou diversification menée par l’enfant est une phase où il commence à découvrir des aliments solides dont il peut se saisir et tenir par la main pour les mener à sa bouche. L’idée est de laisser l’enfant développer SEUL ses capacités à se nourrir, en lui fournissant des situations sécuritaires et de la nourriture dont la texture est plus consistante, voire normale, à la place des purées habituelles. Vous devez savoir que les enfants peuvent vivre cette expérience de différentes manières. Certains s’adapteront plus facilement, d’autres prendront du temps. Pas de panique, pas de stress. C’est bien normal.

Avant de commencer, renseignez-vous au maximum. Internet est assez vaste pour que vous puissiez réunir les informations et les outils nécessaires. Cela peut concerner des articles de blog, des webinaires et même des forums. Anticipez les événements tels que :

  • bébé refuse de manger ;
  • bébé mange peu ;
  • ou mieux, bébé est très content de son expérience.

Nous passons toutes par là. Cela vous permettra de mieux choisir les aliments qui conviennent à l’habileté de votre enfant.

Commencer la DME autour de six mois

Le meilleur moment pour démarrer la DME tourne autour de six mois. À cet âge, votre bébé devrait déjà pouvoir tenir seul dans une position assise, plus sécurisée. C’est également le moment où le lait et le biberon ne suffisent plus, car il commence à développer des envies de mastiquer, de mâcher ou de rogner. Les poussées dentaires peuvent également jouer un rôle là-dedans.

Vous pouvez commencer dès son cinquième mois à établir un petit programme alimentaire que vous allez introduire progressivement. Entre repas industriels et faits maison, je vous recommande la seconde option afin de connaître exactement la texture, la structure et le goût de la nourriture que vous allez lui proposer. De plus, il n’est rien de mieux que de cuisiner de bons petits plats pour sa famille, notamment les enfants. Si vous manquez d’idées, vous pouvez toujours vous inspirer des recettes en ligne.

Quand commencer la DME ?

Quand commencer la DME ?

Procéder à une découverte progressive des saveurs

La DME passe aussi par une découverte de goûts et de saveurs par étapes. Cela signifie que vous allez faire une introduction progressive des aliments. Inutile de préparer dès le début un plat délicieux et mélangé avec beaucoup d’ingrédients à la fois. Laissez votre bébé prendre conscience de chaque saveur.

Par exemple, vous pouvez lui offrir un ou deux aliments différents chaque jour afin de maximiser la diversification. Même si vous n’allez pas vous précipiter ni brusquer votre bébé, je vous recommande tout de même de lui faire découvrir rapidement les saveurs. La diversification est importante. Il faut qu’il apprenne à distinguer les goûts et que vous sachiez ce qu’il apprécie le plus et ce qu’il a du mal à avaler.

Finies donc les barrières qui nous disaient autrefois de lui donner un aliment à la fois. Vous pouvez commencer votre DME par deux voire trois types d’aliments aux saveurs rapprochées chaque jour. La seule limite, c’est votre imagination.

Commencer avec des aliments solides… mais tendres ?

Les préférences alimentaires sont très variées chez les enfants en bas âge. Si le bébé de mon amie Béatrice préfère les aliments plus longs à la mastication, le mien peut simplement vouloir un aliment solide, mais dans une texture assez tendre pour qu’il puisse manger et savourer. L’une comme l’autre de ces situations sont normales. Il n’y a pas de meilleure ni de mauvaise réponse. En revanche, vous devez veiller à ce que l’aliment soit assez ferme pour la prise en main.

Les légumes cuits à la vapeur peuvent constituer un bon début. Cela peut être une carotte, une courgette ou même des brocolis, à la seule condition que vous les coupiez en morceaux solides adaptés à ses petites mains. Sinon, il y a aussi les fruits mûrs, notamment la banane ou la pastèque, les viandes et quelques farines.

En ce qui concerne la texture, il est important qu’elle ne colle pas à la langue de bébé pour éviter qu’il n’ait plus envie de manger. C’est le cas du pain qui doit toujours être grillé afin que bébé ne soit pas confronté à ce genre de désagrément. Pour commencer l’expérience, évitez les aliments trop durs, les morceaux ronds ou ceux qui sont trop petits dans le genre petits pois ou graines de maïs et nécessitent une meilleure motricité fine.

Laisser bébé apprendre à son rythme

La DME est une expérience importante pour chaque enfant. Il y a des bébés adeptes de cette expérience. D’autres qui ne sont pas trop fans prennent leur temps pour accepter la méthode. Ainsi, ne vous étonnez pas de voir votre bébé simplement jouer avec la nourriture entre ses mains sans la manger ou en avaler, mais très peu. Toutes sortes de situations peuvent arriver durant cette diversification. Attendez-vous à ce qu’il en mette partout sur ses vêtements, sur la table et même sur votre parquet. Ce n’est pas grave. Vous pouvez l’accompagner en prenant votre repas avec lui afin qu’il se sente plus à l’aise.

Créez une ambiance calme, au rythme de ses désirs pour lui faire découvrir les aliments proposés. Vous pouvez mettre une musique douce et enfantine pour créer une atmosphère propice à ce moment de partage.

Il ne faut jamais brusquer bébé dans son apprentissage. Laissez-le expérimenter seul cette aventure tout en surveillant ses gestes. Votre geste doit se limiter à lui offrir des aliments sains et à éviter tout danger. Ne mettez rien dans sa bouche, ne l’aidez pas à manger à la cuillère. Laissez-le apprendre de façon autonome.

Ne vous découragez pas s’il mange peu ou s’il gaspille une grande partie de son assiette au début. C’est un comportement maladroit nécessaire pour le développement de sa coordination, de sa motricité et de sa manière de gérer son appétit. Au fur et à mesure que vous l’habituez au DME, il deviendra plus habile et comprendra le principe.

5/5 - (3 votes)
error: Ce contenu est protégé