Qu’est-ce que la pédagogie Montessori ?

Photo de Maria MontessoriLa pédagogie Montessori est basée sur les observations et les découvertes de Maria Montessori, médecin et pédagogue italienne, à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Après avoir observé des enfants attentivement et tels qu’ils sont durant de longues heures, Maria Montessori a préparé des activités destinées à les aider dans leur développement; elle a notamment découvert que si les enfants évoluent dans un environnement spécialement adapté, ils sont plus concentrés et ont un meilleur contrôle d’eux-mêmes. La philosophie Montessori est basée sur une approche éducative globale, de la naissance à l’âge adulte. La pédagogie Montessori est le résultat d’observations d’enfants de milieux culturels variés, qui ont permis à Maria Montessori de conclure que tous les enfants sont pourvus de capacités universelles leur permettant d’acquérir des connaissances. Aujourd’hui, la pédagogie Montessori est utilisée dans le monde entier.

Préparer l’enfant à devenir un adulte responsable et équilibré

La pédagogie Montessori est destinée à forger le jeune être humain dans son intégralité et sur tous les plans : physique, social et spirituel. En effet, la mission première de cette pédagogie est d’aider l’enfant à se construire pleinement, de manière autonome pour devenir un adulte confiant et responsable. Cet adulte doit avoir connaissance du monde et de la vie dans toute sa complexité, dans toute sa fragilité et dans toute sa relation étroite avec chaque être humain. Elle place l’enfant comme acteur de sa propre vie, comme responsable de ses propres gestes et comme un individu qui possède toutes les clés de sa réussite.

Quels sont les grands principes qui régissent la pédagogie Montessori ?

La pédagogie Montessori prône la connaissance comme facteur essentiel permettant à chaque individu de vivre libre en harmonie avec lui-même, avec ses pairs et avec son milieu naturel. Les écoles Montessori offrent à chaque élève, un enseignement individualisé qui tient compte de son rythme, de ses forces et de ses défis.

La pédagogie Montessori à travers le monde

La pédagogie Montessori est reconnue mondialement pour sa capacité à développer le plein potentiel de chaque enfant. Dans un milieu d’apprentissage stimulant, humaniste et ouvert sur le monde. Après plus d’un siècle de réussite auprès d’enfants du monde entier, cette pédagogie est encore aujourd’hui, plus que jamais, un modèle pour son approche psychologique de l’enfant ainsi que pour ses valeurs éducatives. La pédagogie Montessori est la forme de pédagogie la plus répandue à travers le monde.

Elle est née de l’ambition et des études de Maria Montessori et a pris forme dès 1907 à Rome, avec la création de la première Maison des enfants (Casa dei bambini) dans laquelle des enfants de quartiers défavorisés de la capitale italienne ont été accueillis. En 1911, c’est une Américaine, Anne George, qui remarqua l’intérêt de la formation d’éducatrice donnée par Maria Montessori et qui fit traduire le livre du médecin italien en anglais en 1912. Très rapidement, une centaine d’écoles furent fondées en Amérique du Nord.

Au cours d’un voyage en 1913, Maria Montessori rencontra les plus grands : de Graham Bell à Thomas Edison et entreprit de former des éducateurs et éducatrices à sa pédagogie. Elle devint ensuite conférencière et présenta sa méthode à travers la quasi-totalité des continents. C’est après la mort de Maria Montessori, en 1960, que l’American Montessori Society fut créée.

Les bases et les fondements de la pédagogie Montessori

Enfant qui apprend avec la pédagogie MontessoriPour Maria Montessori, l’individu agit par lui-même pour apprendre parce qu’il est motivé par une curiosité naturelle et l’amour de la connaissance. Pour Marie, l’important est de cultiver l’envie d’apprendre chez les enfants plutôt que de les asséner de faits préétablis. Avant de vouloir enseigner quelque chose à un enfant, il faut connaître son développement, son ressenti et la manière dont il reçoit les signaux et stimuli. Maria Montessori a identifié cinq étapes de développement chez l’enfant, en fonction de tranche d’âge :

  • de 0 à 3 ans : l’embryon spirituel ; l’esprit absorbant (inconscient)
  • De 3 à 6 ans : l’esprit absorbant ; les périodes sensibles* ; la normalisation**
  • De 6 à 12 ans : l’enfance
  • De 12 à 15 ans : la puberté
  • De 15 à 18 ans : l’adolescence

Pour le Docteur Maria Montessori, « la période la plus importante de la vie se situe entre la naissance et six ans et non pas durant les études universitaires ». Dans le cadre d’une approche holistique (ou globale), la pédagogie Montessori considère cinq enveloppes ou dimensions de l’enfant. Ces enveloppes concernent différentes caractéristiques : physiques, intellectuelles, sociales, spirituelles et émotionnelles. Dans la pédagogie Montessori, chacune de ces dimensions est prise en compte dans les principes de l’éducation.

Privilégier le développement de l’enfant à tous les niveaux

Alors que les différentes phases du développement physique de l’enfant ont été identifiées et sont prises en compte par les éducateurs d’une manière générale, des efforts sont encore à fournir par rapport aux étapes du développement psychique des plus jeunes. Dans la pédagogie Montessori, le développement psychique de l’enfant est pris en compte afin de le préparer aux aléas de leur vie future et de forger leur sens social.

Les besoins de l’enfant et son développement

Dans la pédagogie Montessori, l’enfant est considéré comme un individu à part entière. Il est impératif de prendre en compte ses besoins spécifiques. Pour ce faire, il faut respecter sa recherche d’indépendance et l’énergie qu’il déploie à y parvenir, nous repositionner par rapport aux enfants en vue de les aider à acquérir leur autonomie, reconsidérer le concept d’éducation au sens général.

À ce titre, l’éducation doit être une aide de développement naturel de l’enfant. Dans la pédagogie Montessori, le développement de l’enfant est considéré au sens holistique du terme. Sont importants : son développement moteur, le développement de son activité sensorielle et intellectuelle. Le développement de l’activité motrice de l’enfant se fait par le biais d’objets qui suscitent son envie et maintiennent son intérêt. Les éléments sont tous à la taille de l’enfant et doivent pouvoir être maniés avec aisance.

Constamment à la disposition des enfants, les objets attirent leur attention et éveillent leur curiosité. Le développement des sens doit être favorisé avant l’âge de 6 ans car, au-delà, l’enfant préfère des activités à dominante intellectuelle. Pour son développement sensoriel, l’enfant a besoin d’objets de couleur, d’objets émettant des sons, de formes et de poids différents… La pédagogie Montessori privilégie le concret, permettant à l’enfant d’expérimenter pour mieux comprendre, avant d’appliquer ses connaissances à des notions plus abstraites. Par le biais d’expériences et d’erreurs, l’enfant fonde lui-même ses lois et ses principes jusqu’à ce qu’il n’ait plus besoin du matériel pour réfléchir et qu’il puisse utiliser ses connaissances de manière abstraite dans le monde qui l’entoure.

Maximiser la réceptivité de l’enfant dans les « périodes sensibles »

Maria Montessori a identifié l’existence d’un esprit absorbant, une capacité particulière propre au jeune enfant. Cet esprit absorbant lui permet de forger sa personnalité en s’inspirant des éléments et des personnes qui l’entourent. Au cours de son évolution, l’enfant passe par des étapes appelées « périodes sensibles ». Il s’agit de moments où il acquiert des connaissances en se mettant en relation avec un aspect particulier de son milieu. Tout naturellement, l’acquisition de connaissances se fait dans l’enthousiasme et la motivation. En mettant à la disposition de l’enfant un environnement adapté, l’adulte l’aide indirectement à acquérir des connaissances et à pratiquer l’auto-activité. Dans ces périodes sensibles, l’enfant choisira donc des activités en fonction de ses motivations profondes et sera beaucoup plus réceptif aux apprentissages qu’il en retirera. L’un des avantages de ce type d’environnement est qu’il laisse libre cours à l’imagination des enfants et à leurs envies car tous n’ont pas les mêmes besoins au même moment. Périodes sensibles * : De la naissance à 6 ans environ, l’enfant traverse 6 périodes sensibles :

• la période sensible du langage (plus ou moins entre 2 mois et 6 ans)

• la période sensible de la coordination des mouvements (plus ou moins entre 18 mois et 4 ans)

• la période sensible de l’ordre (plus ou moins de la naissance à 6 ans)

• la période sensible du raffinement des sens (plus ou moins entre de 18 mois et 5 ans)

• la période sensible du comportement social (plus ou moins entre 2,5 ans et 6 ans)

• la période sensible des petits objets (très courte période au cours de la 2e année)

L’esprit absorbant

Dans l’un de ses ouvrages, L’esprit absorbant, Maria Montessori utilise la métaphore de l’éponge pour expliquer la manière dont l’enfant absorbe les informations relatives à son environnement. Par exemple, un jeune enfant apprend sa langue maternelle sans règles formelles et sans effort conscient, utilisant tous ses sens pour étudier son environnement et acquérir les informations dont il a besoin. L’esprit absorbant est au cœur de la pédagogie de Maria Montessori : il forme la propriété psychique qui permet de faire la distinction entre l’intelligence de l’enfant au regard de celle de l’adulte.

Le matériel Montessori

Les outils mis à disposition de l’enfant, c’est-à-dire ce que l’on qualifie par « matériel Montessori » sont destinés à aider son développement. Le matériel lui permet d’explorer le monde et d’être utilisé pour permettre à l’enfant de se construire. Qu’il s’agisse d’une activité motrice, sensorielle, intellectuelle ou spirituelle, le matériel a vocation à développer et à perfectionner cette activité.

La main de l’enfant : élément principal d’apprentissage

Dans le même ouvrage, L’esprit absorbant, Maria Montessori explique l’importance de la main dans le développement de l’enfant. Il s’agit de laisser les jeunes enfants toucher/manipuler le plus possible de choses autour d’eux et utiliser leurs mains pour acquérir des connaissances sur le milieu dans lequel ils évoluent. Dans la pédagogie Montessori, la main et le langage sont valorisés comme étant les deux outils de l’intelligence de l’être humain : les deux voies par lesquelles nous sommes en contact avec le monde qui nous entoure.

La stimulation et l’apprentissage par les sens

Forte de son savoir et de ce qu’elle a appris au travers de ses rencontres avec les pédagogues et les psychologues du monde entier, Maria Montessori a mis en avant le fait qu’un jeune enfant utilise tous ses sens pour apprendre. Toucher, sentir, peser, lécher, secouer… des gestes qui entrent tous dans le processus d’apprentissage. Cette réflexion a permis à Maria Montessori de conclure que le développement intellectuel de l’être humain est lié à celui de nos sens.

L’enfant : principal acteur de ses apprentissages

Dans la pédagogie Montessori, l’enfant occupe une place clé dans son propre apprentissage, l’adulte n’étant qu’un guide. À ce titre, il n’est pas rare que la pédagogie Montessori soit résumée de la manière suivante : « Aide moi à faire seul », qui est une citation de Maria Montessori. L’idée est de créer un équilibre entre le mental (centre et élément moteur) et les sensations et mouvements (périphérie).

L’importance du mouvement

Alors que l’enfant est en pleine phase de croissance, il a besoin de bouger, et le mouvement lui permet d’apprendre et de mémoriser plus facilement certains concepts. Dans la pédagogie Montessori, l’activité physique et l’activité mentale sont intimement liées. Dans les centres d’apprentissage Montessori, l’environnement est préparé de manière à rendre l’enfant aussi indépendant que possible.

En quoi consiste l’environnement préparé dans la pédagogie Montessori ?

Dans la pédagogie Montessori, l’environnement préparé est constitué des acteurs, c’est-à-dire des enfants et de l’éducateur, mais également de l’environnement et du matériel pédagogique. L’objectif de l’environnement préparé est de permettre aux enfants de se mouvoir en totale liberté et de choisir leurs activités afin de développer leur autonomie et le sens des responsabilités. Voir : l’environnement préparé. Liberté de choix et de mouvement En classe (appelée également ambiance), au sein d’un environnement préparé, les enfants sont libres de choisir l’activité qu’ils souhaitent faire, à condition qu’ils aient déjà bénéficié d’une première approche de cette activité avec l’éducateur(trice). Ils sont libres d’y passer le temps qu’ils souhaitent, de parler à voix basse et de se déplacer comme bon leur semble, tout en respectant l’ambiance de travail du groupe.

Le rôle de l’éducateur et l’importance de l’observation

Apprentissage de l'écriture avec la pédagogie MontessoriL’éducateur, dans la pédagogie Montessori, facilite le mouvement, observe et instaure un climat de confiance et de bien-être. Bien plus qu’un enseignant, l’éducateur est un guide pour les enfants et son rôle est de préparer l’environnement favorisant leur apprentissage. L’éducateur Montessori ne s’impose pas mais facilite le développement de l’esprit d’initiative des enfants et leur prise de décision. Il indique aux enfants la manière dont doivent être utilisés les outils de travail, c’est-à-dire le matériel pédagogique et agit en tant qu’intermédiaire entre l’enfant et le groupe. Impartial et objectif, il peut apporter une aide et donner des réponses en cas de difficulté, permettant à l’enfant d’aller de l’avant et à progresser dans son expérience.

Tout comme Maria Montessori a basé sa pédagogie sur l’observation d’enfants durant de longues années, l’observation est un élément clé dans le rôle de l’éducateur(rice) Montessori. Il s’agit notamment d’observer objectivement, l’esprit ouvert tout en restant calme et passif, pour comprendre chaque enfant et ainsi repérer où ils en sont, afin de leur proposer ou non, une nouvelle activité. L’éducateur(trice) respecte le rythme de chaque enfant et ne stigmatise aucun enfant en fonction de ses performances.

L’enfant reconnu comme un individu à part entière

Dans la pédagogie Montessori, l’enfant évolue à son propre rythme et exerce ses propres choix. Il est respecté comme individu à part entière et la liberté dont il jouit se traduit en discipline, en organisation et en maîtrise de l’environnement que va acquérir l’enfant au cours de son apprentissage. L’enfant est encouragé à repérer lui-même ses erreurs afin de se perfectionner continuellement ; l’autodiscipline étant un élément important de la pédagogie Montessori.

Le silence, stimulateur de concentration

Afin de permettre aux enfants d’être à l’écoute de leur corps, d’apprendre à se connaître et de trouver leur propre possibilité pour explorer le monde extérieur, Maria Montessori met en avant l’importance du silence. La « leçon de silence » est une activité de groupe qui n’est ni une action disciplinaire, ni un rappel à l’ordre. Le silence au sein de l’ambiance est destinée à permettre aux enfants de se concentrer plu facilement, de contrôler leurs mouvements et de se libérer du contrôle des autres. Voir :  L’apprentissage de la concentration

La mixité des classes d’âge et de niveaux

Dans les Maisons des enfants ainsi que les classes élémentaires, les enfants sont rassemblés selon trois groupes d’âges : les 3 à 6 ans, les 6 à 9 ans et les 9 à 12 ans. L’idée de regrouper plusieurs tranches d’âge en un seul et même endroit est de favoriser l’entraide, le respect des uns envers les autres et l’échange entre les enfants. Cette mixité permet aux enfants de s’ouvrir les uns aux autres. Le fait que les plus jeunes soient en contact avec les plus âgés (observation et imitation) leur donnent des modèles d’imitation tout en permettant aux moins jeunes de renforcer leurs propres connaissances en aidant les moins âgés. À terme, l’objectif est de mettre en place les fondations d’une vie sociale équilibrée à l’âge adulte.

Le matériel Montessori : l’apprentissage par l’expérience

Le materiel et les activités MontessoriMaria Montessori a mis au point des outils de développement qui invitent les enfants à pratiquer des activités qui ont du sens. Chaque outil, chaque équipement, chaque exercice et matériau est relatif à une compétence particulière de manière à permettre à l’enfant d’apprendre « naturellement ». L’objectif de Maria Montessori était que chaque enfant maximise sa liberté d’apprendre et d’explorer à travers le mouvement tout en ayant des choix dans un environnement structuré.

C’est ainsi qu’elle a réussi à créer un environnement doté d’un équilibre de liberté et de discipline afin de répondre aux besoins de croissance psychologiques, cognitifs, spirituels et sociaux de l’enfant.  Pour apprendre, l’enfant doit être en mesure de manipuler les objets et d’utiliser ses cinq sens. La pédagogie Montessori privilégie les éléments concrets car l’abstraction, selon la méthode, ne se transmet pas ; l’enfant pourra donc passer du concret à l’abstrait. Le matériel Montessori est adapté et utilisé dans les classes (ambiances) pour être observé et manipulé afin de permettre à l’enfant d’apprendre et de comprendre.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

error: Ce contenu est protégé
Recevoir les derniers articles par email

Recevoir les derniers articles par email

Pour être certain de ne rien rater, nous vous proposons de vous envoyer un email par mois avec la liste des derniers articles Montessori.

Merci. Vous allez maintenant recevoir chaque mois un email contenant l'ensemble des nouveaux articles.

Pin It on Pinterest

Share This