Nous avons recueilli le témoignage d’une maman qui a gentiment accepté de nous expliquer comment sa famille et elle avaient connu Montessori et comment cette découverte s’est passée pour toute sa famille.

avis et témoignage sur la pédagogie montessori

Témoignage de Madame Elodie B. sur la pédagogie Montessori

Mon mari mes deux filles et moi-même habitons dans le sud de la France. Ma plus grande fille (Justine) allait rentrer en CE2 et ma plus petite (Elise) devait rentrer à l’école maternelle en Septembre avant que nous découvrions la pédagogie Montessori.

J’avais déjà vu plusieurs livres sur la pédagogie dans les rayons d’un grand magasin sans m’arrêter dessus. Un jour, une amie a lu l’un des livres de Maria Montessori, m’en a parlé et m’a conseillé de le lire. J’ai donc lu « l’enfant dans la famille » et cette lecture a été une révélation pour moi. J’ai ensuite proposé à mon mari de le lire. Le livre que nous avions lu a complètement remis en question la vision que la société a de l’enfant, et remis en question l’éducation que l’on a reçue de nos propres parents et de celle que l’on donne à nos enfants. Nous sommes donc rapidement tombés d’accord, nous devions nous intéresser de plus près à cette pédagogie.

Nous avons donc entamé les recherches sur internet et les recherches d’écoles autour de chez nous pour Elise. Justine était bonne élève en école primaire, était très bien intégrée et le système scolaire classique ne semblait pas lui poser de problèmes. Après une longue réflexion, nous pensions qu’il était préférable pour le moment que Justine reste dans ce parcours scolaire.

Deux écoles ont attiré notre attention, dont une plus sérieusement, car elle était à moins de 30 minutes de notre domicile, bien que le coût de la scolarité était un peu plus élevé que la deuxième. Nous avons donc pris rendez-vous avec la directrice de l’école. Nous nous sommes d’abord rendus sur place sans Elise, afin d’échanger avec la directrice et de découvrir par nous-même ce qu’est une école Montessori. Ce qui nous a surpris au début, c’était ce grand espace rangé, avec autant de matériel. Il n’y avait pas de dessins, de peintures, d’images et de frises sur les murs, comme nous pouvons voir dans les classes de maternelles classiques. L’ambiance semblait apaisante et propice au travail.

La directrice nous a expliqué le programme d’une journée type, et j’avoue avoir été très étonnée de l’absence de récréation en plein milieu de la matinée, mais la directrice m’a expliqué que les enfants étaient en plein travail et donc en pleine concentration à ce moment-là, et que si on instaurait un temps de récréation en plein milieu de la matinée, cela pourrait atténuer leur concentration. Mon mari et moi étions complètement stupéfaits de constater l’énorme différence d’organisation et de pédagogie entre les écoles Montessori et l’école classique. Nous avons également pu constater que les écoles Montessori se doivent de respecter le programme de l’éducation Nationale, mais l’enseignent simplement d’une autre manière aux enfants, en respectant le rythme de chacun et sans notation, ce qui évite la comparaison entre les enfants.

Mon mari et moi avons participé à une matinée d’observation chacun notre tour, et quelle découverte ! Tout a été un réel coup de cœur : les enfants pouvaient se déplacer à leur guise sans bruit, pour aller chercher leur travail (chose incroyable et impensable dans l’école classique). Ils reculaient leurs chaises et les replaçaient correctement. Tout était silence, concentration, joie et découverte. Ce serait trop long de décrire tout ce que nous avons pu constater, mais la chose la plus importante est que nous avons vu des enfants heureux d’être à l’école, heureux de découvrir et de travailler, tout ça dans le plus grand respect de chacun.

Notre fille Elise est donc rentrée en Septembre (par chance, car il ne restait que très peu de places). La rentrée s’est bien passée, malgré quelques craintes et pleurs au début, comme pour beaucoup d’enfants. Au bout de quelque temps, Elise courait pour aller retrouver ses camarades et son éducatrice. C’était un réel bonheur et soulagement que de la voir s’épanouir de cette façon.

Il est vrai que les coûts de la scolarité sont assez onéreux compte-tenu des revenus que l’on a avec mon mari, mais nous devions faire un choix pour la scolarité d’Elise et nous ne le regrettons pas du tout.

A la maison, nous avons dû faire plusieurs changements et repensé quelques petites choses dans notre domicile, pour que tout soit plus accessible pour nos filles et pour qu’elles soient plus autonomes. Si nous n’avions pas découvert la pédagogie Montessori, il est vrai que certaines choses seraient sans doute restées inchangées. Rien que le marche-pied a été une révolution à la maison, pour Elise surtout.

Nous avons également repensé notre manière d’éduquer nos filles et nous avons pu constater que laisser les enfants plus libres ne voulaient pas dire qu’ils faisaient ce qu’ils voulaient, bien au contraire. Pas de liberté sans cadre, et ça, ça change la vie !

Mon mari et moi avons mis quelques semaines pour nous adapter à tous ces (bons) changements. Aujourd’hui, Justine est au CM2 et tout se passe très bien pour elle, ce qui nous rassure, car nous culpabilisions au début de ne pas avoir été curieux de Montessori à l’époque de sa maternelle.
Elise est en dernière année dans la Maison des enfants. Nous avons le projet de déménager dans le Nord pour être près des grands-parents de nos filles, et nous ne savons pas encore dans quelle école Elise ira l’année prochaine. Nous espérons qu’elle puisse s’adapter au système classique si elle ne peut pas aller dans une école primaire Montessori. Les éducateurs nous rassure beaucoup sur ce sujet, en insistant sur le fait que ces trois années ont permis à Elise et aux autres enfants de pourvoir s’adapter facilement à leur environnement, justement.

Un mot pour les parents

Si vous ne connaissez pas la pédagogie Montessori, nous vous conseillons d’aller lire un livre de Maria Montessori et surtout, d’aller observer quelques heures dans une école. De cette façon, vous aurez une idée concrète de la pédagogie que les éducateurs adoptent ainsi qu’une vision globale du matériel que les enfants ont à disposition. »

Nous remercions chaleureusement Madame Elodie.M pour ce témoignage.

Recevoir les derniers articles par email

Recevoir les derniers articles par email

Pour être certain de ne rien rater, nous vous proposons de vous envoyer un email par mois avec la liste des derniers articles Montessori.

Merci. Vous allez maintenant recevoir chaque mois un email contenant l'ensemble des nouveaux articles.