Les écrans sont nocifs pour les jeunes enfants

Nous vivons dans une société où tout va très vite – trop, pour certains. La technologie se développe à une vitesse considérable et nous sommes entourés d’écrans, mais est-ce une bonne chose pour les jeunes enfants que d’être stimulés par un écran de télévision ou d’une tablette ?

La télévision comme alliée des parents

Beaucoup de parents et de nounous pensent que mettre les jeunes enfants devant la télévision les occupera de façon ludique et distrayante. De leur côté, les adultes se disent qu’ils pourront en profiter pour vaquer à leurs occupations et relâcher la pression après une grande journée de travail.

Certaines chaînes de télévision diffusent des programmes dits « adaptés » aux enfants suivant les tranches d’âge. Ces programmes sont toujours répétitifs (ce qui ennui forcément les adultes), car les jeunes enfants ont besoin de répétitions pour assimiler les éléments de leur environnement et donc pour mieux maîtriser celui-ci. Seulement, beaucoup de chaînes présentent ces programmes-là, car ce sont les moins coûteux, donc les plus rentables. De plus, il est important de savoir que le regard captif d’un enfant devant la télévision est souvent dû à la télévision elle-même, car celle-ci est allumée. Son regard est donc plus captif pour cette raison que pour ce que racontent réellement les histoires du programme.

Avant ses 9 mois, le bébé est uniquement attiré par la lumière que l’écran dégage. C’est seulement après ses 9 mois qu’il commence à percevoir le début d’une cohérence de l’histoire. Serge Tisseron (psychiatre et psychanalyste) pense qu’il ne servirait à rien de mettre les enfants devant un écran qu’ils aient 18 voire 24 mois, lors du début du langage.

Il y a quelques années, une étude a été mise en place et consistait à comparer le niveau de langage des enfants qui n’ont pas accès à la télévision et à ceux qui regardaient des DVD créés pour aider à développer le langage des enfants de moins de 17 mois. L’étude a prouvé que le langage des jeunes enfants stagnait quand ceux-ci étaient exposés aux écrans, contrairement à ceux qui ne regardaient pas la télévision.

Devant la télévision, l’enfant est surchargé d’images défilant rapidement, de musiques qui changent, de couleurs vives… Ce qui, quand l’écran est éteint, peut continuer d’exciter l’enfant, au lieu de le calmer, comme pensent beaucoup d’adultes. De plus, les écrans sont dangereux pour les yeux des jeunes enfants.

Regarder et commenter les images

Si une télévision est allumée, il ne suffit pas de regarder simplement l’écran. Apprenez à commenter ce que vous voyez avec les enfants. Expliquez ce qu’il se passe, échangez avec eux… C’est toute la différence entre le petit et le grand écran : au cinéma, il n’est pas possible d’échanger avec son enfant sur ce que l’on voit, sans risque de déranger les personnes qui ont payé leurs places. Profitez d’analyser ce que vous voyez avec votre enfant, même si le laps de visionnage est cours, afin de passer à un temps d’échange plutôt qu’à un temps de fascination.

Évitez de laisser trop souvent l’enfant devant la télévision, et si vous le faites, accompagnez-le, ne le laissez pas seul  longtemps devant l’écran, choisissez de vrais programmes concrets, adaptés à son âge et à son développement.

Pour plus de renseignements, nous vous conseillons l’ouvrage « Les dangers de la télé pour les bébés » de Serge Tisseron.

 Jeux virtuels

Tout comme pour la télévision, les parents laissent leurs enfants jouer à des jeux dits « ludiques et éducatifs » sur leurs téléphones, ou même sur tablette. Il existe un grand nombre d’applications soi-disant adaptées aux différentes tranches d’âge des enfants, mais rien ne vaut les expériences et manipulations concrètes pour l’enfant.

 Contact humain et expériences réelles

La pédagogie Montessori est basée sur des expériences réelles et concrètes, afin que l’enfant puisse passer petit à petit, du concret à l’abstrait. Avant 6 ans, un enfant a besoin d’expériences concrètes, de manipulations et de répétitions afin de maîtriser son environnement et de se développer physiquement, psychiquement et intellectuellement. Il est préférable que vous vous référiez à des ouvrages qui listent des activités que vous pourrez proposer à votre enfant, et à penser votre environnement pour lui, afin de lui donner l’opportunité de faire des activités pour lui-même et de se développer au sein d’une harmonie familiale.

error: Ce contenu est protégé
Recevoir les derniers articles par email

Recevoir les derniers articles par email

Pour être certain de ne rien rater, nous vous proposons de vous envoyer un email par mois avec la liste des derniers articles Montessori.

Merci. Vous allez maintenant recevoir chaque mois un email contenant l'ensemble des nouveaux articles.

Pin It on Pinterest

Share This