Le rôle de l'éducateur / l'éducatrice Montessori au sein d'une école

Au sein d’une école Montessori, l’éducateur doit représenter un guide pour l’enfant, il doit être une aide utile à son bon développement et enfin, lui permettre son éveil social en toute bienveillance.

Pour devenir éducateur, il faut repenser le rôle de l’Adulte envers l’enfant. Sous couvert de sa « toute-puissance », l’adulte a tendance à réagir de façon excessive face à certaines réactions de l’enfant : « pleurs sans cause justifiée pour l’adulte, caprices, mensonges… » Maria Montessori a nommé ces réactions : « état inconscient de défense de l’enfant ».

L’éducateur doit comprendre et connaître le développement de l’enfant. Grâce aux connaissances théoriques, aux observations et à la pratique, la vision de l’adulte concernant les enfants va changer et ainsi, il pourra adapter au mieux son comportement face aux différentes réactions des enfants.

Le respect de tous

L’éducateur doit avoir une attitude d’acceptation envers les enfants et les accepter tous, comme ils sont. Il doit être respectueux de l’enfant et de son développement. Chacun est là où il estChacun évolue à son propre rythme.
Il ne doit pas se substituer à la volonté de l’enfant dans ses actions et doit lui proposer des choix limités ou « choix fermés ».

L’importance de l’environnement préparé

L’importance du travail d’observation

L’éducateur qui observe un enfant doit se demander où se situe ce dernier sur le chemin de la concentration, sur le processus de « normalisation » > un enfant normalisé se dirige de manière spontanée vers un travail et répète son travail ce qui va favoriser sa concentration. L’éducateur doit également observer l’enfant et son rapport aux autres. « Est-ce qu’il est, ou non, en difficulté ? »

« Le désordre moteur est l’expression d’un désordre psychique. » – Maria Montessori

« Par nature, il n’y a pas d’enfants désordonnés. » – Maria Montessori

Présenter les activités

Grâce à ses observations, l’éducateur apprend à repérer dans quelle période sensible se situe l’enfant afin de lui présenter une activité en accord avec cette période sensible. Au moment de cette présentation, l’éducateur doit être complètement disponible. Il est important qu’il réalise des gestes précis et très lents, volontairement. De cette façon, l’enfant sera attiré par tous ces mouvements et pourra les retenir afin de les réaliser lui-même et de les répéter.

Concernant le contrôle de l’erreur, il est important que l’adulte ne fasse pas trop remarquer les erreurs de manipulation (au moins au début) à l’enfant. Le matériel possède un contrôle de l’erreur qui permet à l’enfant de le remarquer lui-même et de le corriger en toute autonomie. Bien entendu, tout ceci sous le regard bienveillant de l’éducateur.

L’importance de la neutralité

L’éducateur doit être neutre. Si un enfant vient vers lui et lui demande si le dessin qu’il a fait est beau, il ne faudrait pas lui répondre « oui, il est beau. » mais au contraire, inviter l’enfant à exprimer si son dessin lui plaît et le satisfait. L’enfant dessine pour lui-même, et non pour nous, adulte. Il en est de-même pour les activités réalisées par un enfant : si l’enfant réussit son travail, l’adulte ne devrait pas le féliciter à tout va, car cela pourrait mettre involontairement les autres enfants en compétition et donner un sentiment d’échec à ceux qui n’auraient pas pu réussir du premier coup. De plus, cela fausserait les véritables raisons de sa motivation.

Aide au développement du langage

L’enfant est doté d’un esprit absorbant qui lui permet d’acquérir le langage en absorbant celui de son environnement, il est donc primordial que l’éducateur s’exprime correctement avec des mots justes, en articulant et en utilisant un vocabulaire riche et détaillé qui permettra à l’enfant d’enrichir son propre vocabulaire. Au lieu de dire à l’enfant qu’il s’est trompé en insistant sur le mot juste, l’éducateur reformulera simplement les phrases approximatives de l’enfant.

« Grâce et courtoisie » : voir rôle de l’assistant(e) ci-dessous

Dans la société il y a des règles de vie, de savoir-vivre que tout être humain devrait réaliser. Il est important que l’éducateur puisse lui-même incarner les principes qu’il inculque aux enfants, afin d’être en cohérence avec ce qu’il leur apprend. Ainsi, l’éducateur se doit de parler de manière positive aux enfants, poliment et sans crier. Il doit être bienveillant envers tous les enfants et les inviter à travailler, puis à ranger leur matériel et à le nettoyer si besoin. L’éducateur doit être à l’écoute et répondre aux besoins des enfants.

Dans beaucoup de grandes écoles Montessori se trouve une assistante (ou un assistant) au sein des différentes ambiances. Nous allons vous détailler son rôle ci-dessous. Bien évidemment, l’éducateur est également en charge de ces responsabilités s’il n’y a pas d’assistante dans l’ambiance.

Le rôle de l’assistante est d’être : la garante de l’ambiance.

L’assistante est chargée d’ajuster ou de réajuster l’ambiance grâce à ses observations. Elle doit faire régner le calme au sein de l’ambiance et stopper les comportements déviants. C’est-à-dire, si elle voit un enfant tourner dans la classe sans travail ou entraver un camarade, elle est chargée de le ramener vers une activité. Elle va guider l’enfant vers des activités constructrices qui le mèneront sur le chemin de l’indépendance.

Prendre soin de l’ambiance

Afin que l’ambiance soit harmonieuse, l’assistante peut déposer des bouquets de fleurs sur les tables ou sur les meubles, ranger et prendre soin de l’ambiance intérieur et extérieur afin que toutes deux soient agréables pour les enfants ainsi que pour les adultes.

Présenter les « exercices préliminaires » aux enfants.

L’assistante présentera les exercices ci-dessous dans les premiers jours où l’enfant arrive à l’école, afin qu’il puisse utiliser le mobilier à sa convenance en utilisant les bons gestes et enfin, se sentir à son aise dans l’ambiance pour s’épanouir pleinement.

Exercices préliminaires que l’assistante peut présenter : porter une chaise, la déplacer et la ranger ; porter une table, la déplacer ; porter un plateau ; porter un objet fragile ; rouler/dérouler un tapis ; porter une clochette…

« Grâce et courtoisie » est un thème important au sein d’une ambiance Montessori, tout comme dans la vie.

Voici les gestes de « Grâce et courtoisie » que doit faire et respecter une assistante : prendre soin de l’ambiance extérieur et intérieur ; prendre soin de la personne ; présenter les exercices préliminaire ; grâce et courtoisie ; coordination motricité.

Apprendre aux enfants à : dire bonjour, dire au revoir, dire merci, offrir, dire pardon, marcher dans l’ambiance, parler doucement, comment tousser, comment se moucher, comment demander, protéger le travail, marcher autour d’un tapis, comment tenir des ciseaux/comment les donner… Ouvrir/fermer une porte, un tiroir, une fenêtre…

L’assistante peut organiser des séances de musique avec les enfants. Elle va chanter avec eux, faire découvrir les instruments, faire vivre la musique, sensibiliser l’enfant aux sons, aux sons extérieur et intérieur, au silence… (Raffinement sensoriel).

En somme, l’assistante est réellement la garante de l’ambiance. Grâce à son travail d’observation, à son comportement bienveillant mais juste, à ses activités propres, l’ambiance portera et élèvera les enfants dans un allô spirituel de travail, d’harmonie et de dynamique de groupe.

error: Ce contenu est protégé
Recevoir les derniers articles par email

Recevoir les derniers articles par email

Pour être certain de ne rien rater, nous vous proposons de vous envoyer un email par mois avec la liste des derniers articles Montessori.

Merci. Vous allez maintenant recevoir chaque mois un email contenant l'ensemble des nouveaux articles.

Pin It on Pinterest

Share This