Enfant dans sa chambre montessori : environnement préparéTout d’abord, il est important de concevoir la chambre du bébé en se mettant à sa place. L’enfant a besoin d’un environnement adapté à sa taille, à sa force et à ses besoins et doit favoriser l’autonomie et les déplacements libres, tout en étant sécurisé et sécurisant.

Évitez déjà de trop encombrer la chambre, car le désordre extérieur alimentera le désordre intérieur. Rappelons qu’entre 0 et 6 ans, l’enfant a besoin d’une « routine » et de voir les choses à leurs places afin de se construire intérieurement. (voir période sensible de l’ordre)
Vous pouvez opter pour une chambre aux murs blancs ou couleur pastel, avec très peu de choses accrochées au mur, afin que l’ambiance de la chambre soit calme et apaisante.

L’importance du sommeil et d’un lit sans barreaux

Aujourd’hui, beaucoup de parents ont tendance à coucher leur enfant à l’heure à laquelle, par exemple, ils ont envie de regarder un film… Ils basent les heures de sommeil de leur enfant en fonction de leur propre rythme. Or, il faudrait s’adapter au rythme de l’enfant et non l’inverse. Basez-vous en premier lieu sur les horaires de la sieste de votre enfant, et surtout : observez-le et soyez attentif à ses besoins. En respectant les besoins naturels de votre enfant, il trouvera le sommeil plus rapidement, et le rythme de tous les membres de la famille sera respecté.

Voilà ce que disait Maria Montessori concernant le lit à barreaux :

« Le lit, des enfants qui savent déjà se mouvoir seuls, est une hérésie. Différent du berceau qui a sa beauté et son moelleux, différent du lit des grandes personnes fait pour s’étendre commodément et dormir, ce qu’on appelle le lit d’enfant est la première prison qu’offre la famille à ces êtres qui luttent pour leur existence intellectuelle. La haute cage de fer (quoiqu’elles sont plus en bois de nos jours) dans laquelle les parents les font descendre pour trouver le gîte forcé est à la fois une réalité et un symbole. Les enfants sont les prisonniers d’une civilisation construite exclusivement par l’adulte pour le bien de l’adulte, qui se resserre toujours davantage, ne laissant à la liberté de l’enfant qu’un espace progressivement réduit. Le lit de l’enfant est une cage surélevée afin que l’adulte puisse manier l’enfant sans avoir le mal de se baisser ; il peut ainsi abandonner cet être qui, sans doute, va pleurer, mais ne se blessera pas (…) L’enfant doit avoir le droit de dormir quand il a sommeil, de s’éveiller quand il a fini de dormir, et de se lever quand il le veut. » – Maria Montessori

Nous pourrions nous demander pourquoi un enfant qui a déjà l’âge de se mouvoir devrait dormir dans un lit à barreaux… De plus, le lit à barreaux ne facilite pas la vie des parents car, lorsque l’enfant n’est plus fatigué et souhaite sortir du lit, ils sont obligés d’aller le lever.

Le matelas au sol

Maria Montessori conseillait de mettre un matelas au sol (avec ou sans sommier) afin que l’enfant soit libre de ses mouvements et ne se sente pas enfermé. Il serait préférable de placer le lit dans un coin de la pièce afin que l’enfant ait toute sa chambre en visuel.

Mobilier

Vous pouvez placer un miroir sur le côté du lit, afin que bébé puisse se regarder se mouvoir.

À côté du lit, vous pouvez placer un grand tapis d’éveil au-dessus duquel peut se trouver un mobile : objet qui stimule le développement visuel du jeune enfant. Si le mobile se trouve au-dessus du lit, l’enfant sera stimulé et son sommeil pourrait être entravé. Fixer le mobile afin que celui-ci arrive à hauteur de la poitrine de bébé, tout en veillant à ce que le petit-enfant ne puisse pas attraper et arracher le mobile.
Pour poser les activités d’éveil de votre enfant, vous pouvez opter pour des petites étagères à sa taille. Évitez de disposer trop d’activités ou de jouets sur les étagères, car cela pourrait perturber la concentration de l’enfant. Préférez la qualité du matériel à la quantité. Vous pouvez opter pour des petites activités de vie sensorielle par exemple, afin que votre enfant puisse disposer d’un matériel pédagogique qui l’aidera à développer sa motricité fine et son raffinement sensoriel.

Vous pouvez mettre en place une petite bibliothèque à sa taille, avec des livres qui parlent de choses concrètes, que l’enfant est susceptible de vivre et de voir dans son quotidien.

Les étagères pourraient très bien servir à poser les habits de votre enfant, afin de favoriser son autonomie et stimuler son désir de s’habiller seul.

L’espace change

Il est important d’avoir tout le matériel sous la main, afin de ne pas perdre du temps à aller chercher ce dont vous avez besoin pour changer bébé et d’avoir toujours un regard attentif sur lui. L’idéal serait de poser sur une commode, un petit matelas et une serviette sur celui-ci. Préférez toujours les tons pastel favorisant l’ambiance apaisante.

L’espace repas

Pour donner le biberon à votre bébé, vous pouvez disposer un fauteuil à bascule dans sa chambre, le bercement lui rappellera le ventre de sa maman et vous serez, tous les deux, confortables. Vous pouvez également accrocher un ou deux jolis cadres que bébé pourra contempler pendant qu’il boira son biberon.

error: Ce contenu est protégé
Recevoir les derniers articles par email

Recevoir les derniers articles par email

Pour être certain de ne rien rater, nous vous proposons de vous envoyer un email par mois avec la liste des derniers articles Montessori.

Merci. Vous allez maintenant recevoir chaque mois un email contenant l'ensemble des nouveaux articles.

Pin It on Pinterest

Share This