enfant pleure

Les enfants sont comme nous, ils vivent des tas d’émotions, que celles-ci soient agréables ou désagréables, et il est important de les accueillir au mieux afin qu’ils ne refoulent pas les émotions négatives. Parfois, il arrive que les enfants aient un comportement agressif comme taper, mordre ou tirer les cheveux. Ce comportement peut être dû à de nombreux facteurs. Comment réagir en toute bienveillance face à cette situation ?

Incompréhension des causes à effets

Tout d’abord, le geste de l’enfant n’a pas pour but de faire mal. L’enfant ne comprend pas forcément le lien qui existe entre ses agissements et la souffrance qu’il peut engendrer chez autrui. C’est à nous, adulte, de lui faire comprendre (voir point : exprimer ses ressentis).

Ne pas crier et envenimer la situation

Si nous répondons à l’enfant en lui criant dessus, celui-ci peut se braquer encore plus et continuer ses gestes : coups,  morsures… Il est donc très important de prendre du recul, de souffler un bon coup et d’avoir une voix bienveillante, calme et ferme à la fois. En somme : essayer de garder le contrôle.

Questionner l’enfant

enfant énerveLe comportement qu’à l’enfant à ce moment-là n’est pas anodin. Il est possible que l’enfant ait envie de se faire comprendre et le fait par des coups par exemple, pour montrer qu’il est là ou qu’il n’est pas d’accord. Il est également possible qu’il traverse une période difficile à l’école, avec ses frères et soeurs ou ses parents. N’hésitez pas à vous asseoir dans un endroit calme et isolé avec lui en lui posant quelques petites questions. Vous pouvez lui demander si on l’a déjà tapé ou mordu à l’école, ou si un enfant fait ça dans sa classe. Puis, demandez-lui s’il aimerait que quelqu’un lui fasse cela, en général les enfants répondent non tout de suite et quand on inverse les rôles, ils comprennent un petit peu plus ce que peut ressentir la personne à qui on a tiré les cheveux par exemple, en s’imaginant à sa place.

Exprimer ses ressentis

Il est important de dire à votre enfant que ce qu’il fait vous fait mal, et donc exprimez votre propre ressenti. Il est primordial d’accueillir les émotions de l’enfant en lui rappelant malgré tout, qu’il a le droit d’être en colère, mais qu’il n’a pas le droit de taper. N’hésitez pas à lui rappeler les règles de la maison.

Lire : 15 solutions pour remplacer la punition et La règle des 6 « C » pour faire appliquer les règles à la maison

Privilégier le dialogue

Vous pouvez expliquer à l’enfant qu’il est toujours préférable de parler, de s’exprimer, de dire ce qui va et ne va pas, au lieu de taper ou de mordre. À la fin de la journée par exemple, vous pouvez prendre le temps avec votre enfant et vous livrer également sur les bonnes et les mauvaises choses que vous avez accueillies dans la journée, et lui demander d’en faire autant. Ainsi, il ne se sentira pas seul à vivre ce genre de choses et verra que vous êtes là pour l’écouter et l’accompagner dans ses aléas de vie.

Trouver des alternatives

Vous pouvez créer par exemple une roue des émotions, qui permettra à votre enfant d’aller vous montrer dans quelle case il se place à certains moments de la journée : triste, fatigué, en colère, joyeux… Vous pouvez également créer une boîte à émotions pour votre enfant, dans laquelle vous placerez par exemple : une balle anti-stress, un objet dans lequel il peut souffler dedans… Toutes sortes de choses qui, quand il sera en colère ou triste par exemple, l’aideront à le réconforter. N’hésitez pas à trouver d’autres alternatives qui accompagneront l’enfant à vivre ses émotions de la meilleure façon qui soit.

error: Ce contenu est protégé
Recevoir les derniers articles par email

Recevoir les derniers articles par email

Pour être certain de ne rien rater, nous vous proposons de vous envoyer un email par mois avec la liste des derniers articles Montessori.

Merci. Vous allez maintenant recevoir chaque mois un email contenant l'ensemble des nouveaux articles.