ecole bienveillante

La bienveillance est un concept-clé de l’éducation alternative et de la parentalité positive. Avec l’essor de ce concept, de plus en plus d’écoles se disent bienveillantes. Mais est-ce vraiment le cas ? Comment distinguer une école qui est véritablement bienveillante d’une autre qui ne l’est pas réellement ?

Je sais à quel point le choix de l’école est difficile pour les parents. En effet, nous savons que les enfants ont besoin de se retrouver dans un environnement rassurant et positif pour s’épanouir. Afin d’éviter de stresser et pour être sûr(e) de votre choix, je vais vous donner ici quelques pistes qui vous permettront de reconnaitre une école bienveillante.

Éducation bienveillante : de quoi s’agit-il ?

La bienveillance éducative est une approche fondée sur les valeurs comme l’empathie, l’écoute, le respect mutuel et la reconnaissance de l’importance de la nature. Fondée sur le respect de l’enfant, cette pédagogie, appelée également éducation non violente, éducation positive ou éducation respectueuse exclut la violence sous toutes ses formes : verbales, psychologiques ou physiques. L’environnement est ainsi idéal pour que l’enfant puisse s’épanouir, développer ses liens avec les autres et découvrir toutes ses capacités.

Dans une école bienveillante, les éducateurs doivent respecter les besoins de l’enfant, ses capacités, sa nature et ses émotions. L’enfant doit pouvoir suivre son propre rythme et non s’adapter à des standards imposés. Par exemple, au lieu de crier après un enfant, la maitresse doit le rassurer et l’inciter à extérioriser ses ressentis.

Vous l’aurez compris, comme la bienveillance est au cœur de l’apprentissage, il n’y a aucune place pour les cris, les menaces, les chantages, les critiques ou encore les violences physiques (coups, fessées…) dans une école bienveillante.

Selon les études réalisées sur cette méthode d’éducation, elle présente plusieurs avantages considérables. En effet, la bienveillance favorise le développement intellectuel et les capacités d’apprentissage. Je suis tombé sur le site de l’école La Jonchère qui met en avant les différents principes de l’éducation bienveillante, je vous invite à visiter cette page si vous souhaitez en savoir plus sur les avantages de cette méthode.

La méthode d’apprentissage est-elle véritablement bienveillante ?

Comme presque tous les parents, je suis mortifiée quand je pense aux violences qui règnent dans certaines écoles, notamment dans les écoles publiques. Le choix était donc évident, il fallait que je trouve une école alternative pour mon petit. En effet, comme elle propose un cadre bienveillant et rassurant, l’éducation bienveillante est celle qui répond le plus à mes exigences et à mes attentes.

Mais je me suis aperçu bien vite que les écoles ne sont pas toutes aussi bienveillantes qu’elles le prétendent et que certaines n’en ont que le nom. En effet, nombreux sont les parents qui ont constaté que dans les faits, certaines écoles soumettent les enfants à des obligations et ne respectent donc pas leur rythme. Or, il s’agit là d’un principe fondamental de l’éducation alternative ou bienveillante. Vous devez donc vous renseigner sur les méthodes d’apprentissage appliquées dans l’école. Ne vous contentez surtout pas de croire ce que dit l’école quand elle affirme être bienveillante !

Normalement, vous n’aurez même pas besoin de demander pour savoir comment se déroule l’apprentissage. En visitant le site de l’école ou quand vous visiterez les lieux, vous devez pouvoir constater si, effectivement, celle-ci respecte le rythme et les besoins de l’enfant. Une école qui impose des obligations aux plus jeunes, qui a pour objectif de les bourrer de connaissances au lieu de les laisser se construire à leur rythme ou qui pratique des évaluations, n’est définitivement pas une école bienveillante.

Les différentes valeurs d’une école bienveillante

Pour reconnaitre une école qui est effectivement bienveillante, il faut être attentif(ve) à ses valeurs. Les trois points que je vais vous présenter ici sont des principes importants qu’une école bienveillante doit respecter. Si l’un de ces éléments manque, il est très probable que l’école ne soit pas ce qu’il faut à votre enfant.

Premier principe : le bien-être de l’enfant

Une école bienveillante met toujours le bien-être de l’enfant au cœur de ses projets. L’objectif est de laisser l’enfant s’épanouir et apprendre par lui-même. Pour ce faire, la maitresse ou l’instituteur doit créer un cadre rassurant et harmonieux. Pour favoriser l’épanouissement de l’enfant et éviter les sentiments négatifs liés aux systèmes de notation (manque de confiance en soi, humiliation, craintes…), une école bienveillante va proscrire l’évaluation sous toutes ses formes. D’ailleurs, les évaluations créent de la compétition qui peut être source de violence chez les enfants.

Dans le cadre de l’école bienveillante, c’est la coopération entre les élèves qui est recherchée. Ainsi, des enfants de différents âges peuvent être regroupés dans une même classe. Ce principe favorise la coopération entre les grands et les plus petits.

Deuxième principe : le respect des besoins et des spécificités de l’enfant

Dans le cadre de l’éducation bienveillante, les éducateurs doivent suivre une formation particulière pour pouvoir respecter les besoins des élèves. En effet, j’imagine à quel point c’est difficile de garder son sang-froid et d’être patient avec les enfants en toute situation. Suivre une formation est indispensable pour mesurer ses gestes et ses paroles et éviter de crier sur les enfants.

Chaque intervenant doit maitriser les principes de l’éducation alternative pour être capable de créer l’environnement harmonieux nécessaire à l’apprentissage. Il doit être suffisamment armé pour surmonter les difficultés et faire preuve de self-contrôle tout au long de l’année scolaire.

L’équipe doit également maitriser les différentes méthodes et les outils inhérents à l’apprentissage bienveillant. La communication non violente (un ensemble de méthodes appliquées pour traiter les élèves avec respect) en est un exemple.

Troisième principe : le respect de l’environnement et le lien à la nature

Une école bienveillante doit également mettre l’écologie et le lien à la nature au cœur de son projet. Outre l’apprentissage des langues et les différentes activités proposées, les éducateurs vont donc utiliser des outils pédagogiques qui permettent de faire des élèves des écocitoyens. Ainsi, des pratiques écologiques comme les économies d’énergie, le tri des déchets, le jardinage, le compostage, la connaissance des animaux ou encore le végétarisme sont au programme.

Dans une école bienveillante, le lien à la nature est maintenu en mettant à la disposition des enfants un jardin, une ferme pédagogique ou même un petit potager. Certaines écoles proposent des ateliers nature ou de faire la classe dehors, dans le jardin ou dans une yourte pour maintenir ce lien avec la nature. Si l’école ne propose pas tout cela, pensez à demander si des sorties au parc ou dans un autre lieu naturel sont organisées.

5/5 - (2 votes)
error: Ce contenu est protégé
Recevoir les derniers articles par email

Recevoir les derniers articles par email

Pour être certain de ne rien rater, nous vous proposons de vous envoyer un email par mois avec la liste des derniers articles Montessori.

Merci. Vous allez maintenant recevoir chaque mois un email contenant l'ensemble des nouveaux articles.