En pédagogie Montessori, on invite toujours le parent ou l’éducateur à souligner les comportements positifs et les réussites de l’enfant. Mais parfois, on a beau dire ou faire ce qu’on veut, tout ne va pas dans le sens voulu. Alors comment faire pour que notre enfant partage enfin ses jouets ou bien qu’il cesse de bouder systématiquement à chaque échec ? Et si une des solutions se trouvait dans le tableau de comportement Montessori ? Aussi appelé tableau de motivation, c’est un outil facile à mettre en place pour renforcer les comportements positifs et encourager les enfants à atteindre leurs objectifs au quotidien. Le but est de renforcer l’estime de soi et de donner à l’enfant un moyen de mieux visualiser et comprendre ce qu’on attend de lui. Voyons à présent concrètement comment utiliser un tableau de comportement Montessori.

Qu’est-ce qu’un tableau de comportement Montessori ?

Pour commencer, nous allons évoquer ce qu’est exactement un tableau de comportement Montessori. Mais avant toute chose, sachez que ce n’est pas à proprement parler un outil issu de la pédagogie telle qu’elle était décrite par Maria Montessori au début du XXe siècle.

Le tableau de comportement est un support un peu plus contemporain, qui peut faire penser au système des bons points ou des images d’antan. Cependant, il n’est pas question de récompenser les bonnes notes ni même le travail scolaire en général.

Concrètement, c’est généralement un tableau à double entrée qui fait figurer les objectifs à atteindre pour l’enfant selon les jours de la semaine. On le complète au fur et à mesure avec des gommettes ou points de couleurs, lorsque les comportements attendus sont atteints ou que des tâches sont exécutées. On vise avant tout à encourager un changement positif dans le savoir-être et le savoir-vivre des plus jeunes.

Quel est le but d’un tableau de comportement ?

Le but est que les enfants améliorent leur comportement et soient motivés à le faire, en particulier si des paroles encourageantes ne suffisent pas ou s’ils ont besoin de prendre confiance en eux.

Dans ce tableau, on place d’un côté des symboles ou des images simples et qui représentent ce qui est à accomplir pour l’enfant. De l’autre, on indique les jours de la semaine ou les moments de la journée, en fonction de son âge et de sa perception du temps.

On peut faire figurer des objectifs tels que : partager ses jouets avec les frères et sœurs, rester assis pendant le repas, accepter de perdre à un jeu de société, etc. Pour les tableaux de motivation, on peut aussi prévoir des tâches à accomplir comme le brossage des dents ou l’habillage en autonomie.

Il faut prévoir des objectifs à la portée de l’enfant. Inutile de viser la parfaite maîtrise de soi et de ses colères à 4 ans. Cet outil doit donc évoluer en fonction de l’âge et des étapes déjà franchies par l’enfant.

Faut-il utiliser un tableau de comportement Montessori à la journée ou à la semaine ?

Selon l’âge de l’enfant, on utilise le tableau de comportement Montessori de différentes manières. À partir de 3 ans, mieux vaut prévoir un tableau à la journée dans un premier temps, car la semaine est une durée trop longue et abstraite. On peut alors découper la journée en 2 ou 3 parties (matin, après-midi ou matin, midi, après-midi par exemple).

Concernant l’installation du tableau de comportement, le tout est que le support soit visible et accessible pour l’enfant.

Pour l’encourager à s’y référer un maximum, il faut qu’il ait l’occasion de coller des gommettes ou de cocher lui-même les cases lorsqu’il parvient à atteindre les comportements visés.

Placez donc autant que possible le tableau à sa hauteur et faites des cases assez grosses. Si vous avez plusieurs enfants, prévoyez un support pour chacun.

Comment utiliser un tableau de comportement au quotidien ?

On placera un élément (autocollant ou coup de tampon par exemple) chaque fois qu’un objectif a été réussi dans la journée ou dans la semaine. Évitez cependant de marquer avec un point rouge ou de coller un smiley en colère quand un objectif n’est pas atteint. Il est bien plus encourageant de renforcer le positif plutôt que de marquer le négatif.

Chaque semaine ou chaque jour, on constate ensemble les réussites et on verbalise clairement les objectifs attendus pour la suite. On peut dire quelque chose comme « Ce matin tu as réussi à jouer avec ton frère sans rien jeter ni crier ! Demain, ce serait super de réussir en plus à ranger après avoir joué. ».

En revanche, inutile de trop en faire avec une pluie de bravos et de compliments. En Montessori, on préconise de se montrer enthousiaste tout en restant factuel. Votre enfant doit être heureux d’atteindre les objectifs pour lui-même et non courir après les félicitations.

Quel tableau de comportement choisir ?

Votre bambin est fan de petites voitures, de dinosaures ou de princesses ? Vous pouvez fabriquer un tableau de comportement Montessori ensemble en choisissant un thème qu’il apprécie. Soyez en revanche vigilant quant à la lisibilité du tableau. Ayez aussi en tête que ce support doit avant tout conserver un caractère pédagogique.

Vous pouvez par exemple décorer le cadre autour du tableau uniquement et ainsi éviter une surcharge d’effets décoratifs inutiles.

Pour rester dans l’esprit Montessori, pensez « Less is more », autrement dit, le mieux est de ne pas trop en faire en termes de couleurs et de motifs.

Bien entendu, vous pouvez aussi imprimer un tableau tout fait, il en existe de nombreux modèles sur Internet, notamment sur le site tête à modeler.

Quelle récompense prévoir pour renforcer un comportement positif ?

En plus de la satisfaction de voir le tableau de comportement se remplir, il peut être intéressant de prévoir des récompenses pour renforcer certaines attitudes positives. Attention, on ne parle pas ici de donner une récompense à chaque case remplie. Sinon on se rapprocherait d’une forme de chantage ou de marchandage.

L’idée serait plutôt de marquer le coup pour des objectifs précis. Par exemple, si votre enfant sait parfaitement s’habiller seul, mais qu’il continue à vous réclamer de l’aide, donnez-lui un objectif atteignable comme le faire en autonomie 4 jours sur 5.

Au lieu de prévoir un cadeau ou des bonbons à outrance, récompensez-le plutôt avec une activité à faire ensemble ou une sortie. Pas besoin de viser le parc d’attractions ! Souvent, la perspective de cuisiner ensemble, de participer à une activité créative ou de prévoir une simple sortie à vélo suffit à renforcer les comportements positifs.

Le tableau de comportement est-il indispensable en pédagogie Montessori ?

Le tableau de comportement n’est pas indispensable si vous souhaitez vous inspirer de la pédagogie Montessori pour éduquer votre enfant.

C’est un outil transitoire qui peut être utilisé ou non selon les besoins de votre famille. Les gommettes et les récompenses ne doivent pas être des carottes ni une finalité, mais plutôt une aide pour amorcer un changement.

On peut tout aussi bien utiliser un tableau de comportement Montessori à un instant précis, pour l’acquisition de la politesse par exemple, que pendant plusieurs mois pour aider à freiner des attitudes inacceptables.

L’objectif est de parvenir à améliorer de manière durable certains comportements et qu’à terme le tableau ne soit plus nécessaire. Bien sûr, rien n’empêche de continuer les sorties et les activités qui servaient autrefois de récompenses !

Rate this post
error: Ce contenu est protégé