ligne du temps montessori

En maternelle comme en élémentaire, les enfants ont souvent beaucoup de mal à se repérer dans la semaine, les mois et le temps en général. Heureusement il existe dans la pédagogie Montessori un outil formidable pour aider les plus jeunes à différencier passé, présent et futur : c’est la ligne du temps. Il s’agit en fait d’un calendrier linéaire, une frise papier à compléter au fur et à mesure des jours qui passent. Mais comment utiliser cet outil concrètement ? Comment cela aide-t-il l’enfant à se repérer dans le temps ? Pour répondre à ces questions, je vous explique dans cet article ce qu’est la ligne du temps Montessori et comment elle fonctionne.

La ligne du temps Montessori : principe et fonctionnement

En maternelle, la ligne du temps Montessori est aussi appelée « poutre du temps ». Cet outil prend la forme d’un calendrier horizontal, sauf que les noms des jours de la semaine sont laissés vierges, seuls les numéros figurent.

Se repérer dans la semaine en complétant la ligne du temps quotidiennement

En maternelle, le principe de fonctionnement de la ligne du temps est simple. 365 cases sont numérotées, une pour chaque jour de l’année. Puisque c’est un calendrier, le compte ne se fait pas de 1 à 365 mais de 1 à 30 pour le mois de septembre par exemple, puis cela repart de 1 à 31 pour octobre et ainsi de suite.

Chaque jour, l’enfant est ainsi invité à coller l’étiquette portant le nom du jour de la semaine correspondant sur la frise. Pour les plus grands ou pour ceux qui commencent à lire et à repérer les sons, on peut demander de trouver en autonomie la bonne étiquette parmi celles à disposition.

En faisant ce travail quotidiennement, l’enfant va de mieux en mieux percevoir le temps qui passe et va progressivement mémoriser les noms des jours de la semaine. Il voit concrètement ce qui appartient au passé (les étiquettes déjà collées), où est aujourd’hui (l’étiquette qu’on a collée dans la journée) et ce qui n’est pas encore arrivé (les cases restées vierges).

Repérer les mois et les saisons en maternelle grâce à la poutre du temps

Avec la ligne du temps, l’enfant va commencer par différencier le jour passé, le jour présent et les jours futurs. Puis il va intégrer que cela s’organise selon un rythme toujours identique de 7 jours : la semaine. Une fois qu’il a perçu cela, on va pouvoir l’aider à se repérer dans le mois, puis dans les saisons pour arriver finalement à une année entière.

Pour chaque mois, des bandes de couleurs différentes peuvent figurer le long de la ligne pour permettre d’identifier leurs longueurs et leurs durées. Certaines poutres du temps restent neutres, d’autres intègrent des décors. Par exemple, on peut trouver des sapins et des flocons tout le long de décembre ou bien des cartables le long de septembre. L’idée est de permettre à l’enfant d’anticiper et de lui donner des pistes visuelles pour savoir ce qui arrive dans les semaines ou les mois à venir. Grâce à ces indices, il pourra aussi réussir à retrouver un évènement passé.

ligne du temps montessori

Afficher une ligne du temps Montessori

Nous l’avons vu, la ligne du temps Montessori est relativement longue puisqu’elle comporte 365 cases. À la maison comme à l’école, il est donc nécessaire d’anticiper l’installation matérielle de cet outil.

Où installer la ligne du temps à la maison ou en classe ?

La ligne du temps est le plus souvent installée horizontalement mais il est également possible de créer un outil vertical.

Pour faire votre choix, il est important d’avoir en tête une chose essentielle : l’affichage doit être visible et accessible par tous les enfants concernés. Autrement dit, on ne fixe pas une ligne du temps à 1,5 mètre du sol dans une classe maternelle. Les plus petits doivent l’avoir au minimum au niveau des yeux pour l’observer convenablement et réussir à y fixer les étiquettes des jours de la semaine ou vous voir le faire.

Il est également essentiel de conserver la caractéristique qui rend ce calendrier si particulier, autrement dit le fait qu’il soit linéaire. La frise est longue et peut donc occuper un mur entier, voire davantage selon la configuration de la pièce. C’est justement ce qui permet à l’enfant de visualiser la durée des mois et de l’année. Il serait donc dommage d’afficher les mois un par un au fur et à mesure, comme avec un calendrier classique.

Pour gagner en place, vous pouvez toujours installer les bandes horizontalement les unes sous les autres au lieu de les fixer bout à bout le long de plusieurs murs. Cette solution vous permet d’installer la frise complète et d’optimiser l’espace disponible.

Quels évènements afficher sur la ligne du temps ?

La ligne du temps est plus qu’un simple calendrier. Elle permet de se créer un album souvenir au fur et à mesure de l’année et également d’anticiper certaines dates importantes. On va donc afficher plusieurs types d’évènements le long de la ligne.

Pour aider un enfant à se repérer dans les mois et les saisons, on peut commencer par coller des petites trouvailles ou des souvenirs à mesure que le temps passe. Par exemple, on peut afficher une photo prise lors d’une sortie ou bien une feuille morte trouvée en automne. Cela aide l’enfant à se remémorer les différents moments vécus dans un passé proche.

On va aussi aider à visualiser les évènements à venir en fixant par exemple des photos des membres de la famille ou des amis au niveau de leurs dates d’anniversaire. Pour symboliser un départ en vacances, on peut fixer l’image d’un petit parasol au-dessus du jour J. Vous avez aussi la possibilité d’afficher les sorties récurrentes comme le jour des courses, une activité sportive hebdomadaire, etc. Cela permet à l’enfant de percevoir le futur proche et d’observer la régularité avec laquelle interviennent certaines activités.

Pour faciliter le repérage entre le début et la fin de semaine, on peut enfin faire le choix de proposer des étiquettes de couleurs différentes pour les jours de weekend. Par exemple, les étiquettes du lundi au vendredi peuvent être blanches et celles du samedi et dimanche grises.

La ligne du temps après la maternelle

On peut largement continuer à utiliser la poutre du temps après la maternelle, tant que cela aide l’enfant à se repérer entre passé, présent et futur. Jusqu’en élémentaire, il n’est d’ailleurs pas rare de trouver des enfants qui ont encore du mal à se repérer dans les mois et les saisons. C’est un apprentissage qui se construit sur la durée. Cet outil a donc encore toute son utilité à ce moment-là. En grandissant, on peut en revanche le faire évoluer et proposer de venir écrire le nom du jour de la semaine quotidiennement au lieu de coller une étiquette. Et vous, vous utilisez la ligne du temps avec vos enfants ?

5/5 - (1 vote)
error: Ce contenu est protégé
Recevoir les derniers articles par email

Recevoir les derniers articles par email

Pour être certain de ne rien rater, nous vous proposons de vous envoyer un email par mois avec la liste des derniers articles Montessori.

Merci. Vous allez maintenant recevoir chaque mois un email contenant l'ensemble des nouveaux articles.