Apprendre à lire Montessori: La méthode réussir et préparer l'écriture

La maîtrise de la lecture est l’un des piliers de l’apprentissage. Si les phonèmes sont généralement introduits dès la grande section de maternel, la réelle initiation à la lecture se fait entre 4 et 6 ans. Il n’est cependant pas rare de voir des enfants savoir La pédagigue Montessori met en avant une technique grâce à laquelle les élèves apprennent d’abord les mécanismes liés à la lecture. La compréhension de ces mécanismes favorise le déchiffrage des mots en facilitant l’association des signes et des sons.

Pourquoi opter pour un apprentissage individuel de la lecture ?

L’importance de développer de bonnes capacités de lecture est confirmée par un constat simple : celui qui a du mal à interpréter ce qu’il lit ou du mal à déchiffrer les mots rencontrera des difficultés dans son parcours d’apprentissage. La lecture est une nécessité pour étudier correctement. Ce cursus de formation commence dès la maternelle : à 4 ans, l’enfant découvre les sons, les textures, les formes et les expressions. Le petit élève explore à son rythme et découvre ces nouvelles sources de connaissances de façon individuelle. Dans le système actuel, les méthodes utilisées par les éducateurs ne correspondent pas toujours aux besoins des individualités. L’adoption d’un système syllabique aux résultats pertinents reste une approche à démocratiser.

Dans les écoles adoptant les techniques d’apprentissage traditionnelles, une enseignante en CP commence invariablement par présenter des leçons collectives centrées sur les lettres. L’apprentissage est groupé, initiant une avancée sur un même rythme pour l’ensemble des élèves. Les codes de mémorisation sont également les mêmes pour tout le monde : le système classique se concentre uniquement sur les objectifs du groupe, sans s’intéresser aux individualités.

Cette approche ne prend pas en compte les différences d’intelligence, les besoins ou les capacités de compréhension de chaque enfant. Ces obstacles sont pourtant multiples et ces différences sont particulièrement remarquables sur un groupe d’enfants. La diversité de ces différences se constate sur plusieurs niveaux : alors que certains élèves auront plus de facilité à exploiter leurs capacités auditives, d’autres auront besoin d’une approche plus visuelle pour exploiter pleinement leur potentiel. D’autres encore enregistreront de meilleurs résultats en usant d’un système d’apprentissage basé sur la mémorisation.

Des élèves ayant besoin de plus de temps pour assimiler les apprentissages, comme ceux présentant des symptômes de dyslexie, sont pourtant soumis au même régime que tout le monde. Pour que l’apprentissage de la lecture puisse être assimilé dans les meilleures conditions, il doit se faire individuellement. Cette approche, plus personnelle, offre aux enfants des conditions d’enseignement réellement favorables.

En plus de valoriser les capacités individuelles de chacun, l’apprentissage de la lecture à son rythme aide aussi à développer d’autres fonctions essentielles à l’évolution de l’enfant. Apprendre à lire grâce à des procédés plus modernes permet ainsi de valoriser l’exploitation des différents types de mémoire, mais également des sens. Les qualités d’apprentissage de chacun sont mises en valeur pour favoriser une forme d’enseignement plus pratique.

Apprendre à lire Montessori: La méthode réussir et préparer l'écriture

La pédagogie Montessori utilise du matériel spécifique pour apprendre à lire et préparer à l’écriture

La préparation par l’écriture

La compréhension de la composition des mots est une procédure complexe. Pour que l’enfant puisse reconnaître les lettres et les mots, il doit être en mesure d’associer les formes et les sons. Analyser les sonorités de chaque mot est une étape cruciale dans cet apprentissage. La méthode Montessori adopte le fameux jeu des devinettes pour faciliter la préparation à la lecture. L’approche mise sur un modèle concret (du concret à l’abstrait), aidant l’enfant à comprendre progressivement les associations entre les symboles et les différents sons. Grâce à des plateaux représentant des animaux, des objets ou des aliments, vous incitez l’enfant à nommer quelque chose possédant la lettre à étudier. Une fois les plateaux maîtrisés, le processus est réitéré en extérieur. Avant d’apprendre concrètement à lire, l’enfant comprend l’association nécessaire entre les différents éléments. Cette solution d’apprentissage introduit peu à peu les lettres permettant de former un mot.

La méthode de lecture de l’approche Montessori a été mise au point grâce à un travail centré sur le conscient et l’inconscient des petits élèves. Les connaissances intégrées grâce à cette méthode visent à simplifier la reproduction des gestes liés à l’écriture. L’utilisation d’un matériel sensoriel offre une alternative pratique qui contribuera indirectement au développement de la coordination. Pour apprendre à lire correctement, les enfants ont besoin de maîtriser les formes. Ce critère ne facilite pas seulement la reconnaissance des associations : il permet aussi d’initier à des activités d’apprentissage plus poussées. Grâce à la méthode Montessori, l’enfant dispose d’une approche lui permettant d’évoluer à son rythme, sans pression inutile.

La préparation de la lecture par l’écriture intègre différentes étapes. L’enfant passe par :

  • La calligraphie, pour découvrir les fondements de l’écriture. Pour que les enfants puissent se sentir à l’aise dans cet apprentissage, il est généralement recommandé d’utiliser des outils de dessins aux formes géométriques.
  • Les lettres rugueuses pour sensibiliser aux aspects des mots. L’éducateur veille sur l’évolution de chaque élève et saura trouver le moment propice à une leçon de lecture. En utilisant les lettres rugueuses, vous simplifiez le processus de reconnaissance des sons et des symboles. L’élève fait appel à sa mémoire visuelle pour détecter les lettres et tactile pour les nommer en les touchant.
  • Les sons : la dernière étape du processus en 3 temps doit permettre à l’enfant d’associer des sons caractéristiques à une lettre, un mot ou un sujet particulier.

Écriture spontanée : quels atouts pour l’apprentissage de la lecture ?

La méthode Montessori rappelle que l’apprentissage de la lecture ne peut se faire sans des exercices pratiques d’écriture. Pour l’enfant, l’initiation à la lecture passe par le toucher, mais également par la simple reconnaissance des formes. À mesure qu’il évolue, il découvre les spécificités du langage graphique. La rapidité d’apprentissage et de maîtrise variera d’un enfant à l’autre. Si les uns maîtrisent plus rapidement l’écriture, d’autres auront une aisance naturelle à explorer leurs possibilités de lecture.

La création de mots se fait ensuite naturellement : le rôle de l’enseignant consistera à aider dans le déchiffrage global des sujets de lecture. L’utilisation d’un matériel conçu pour faciliter ce processus (alphabet mobile) aidera l’enfant à avancer dans les meilleures conditions.

Recevoir les derniers articles par email

Recevoir les derniers articles par email

Pour être certain de ne rien rater, nous vous proposons de vous envoyer un email par mois avec la liste des derniers articles Montessori.

Merci. Vous allez maintenant recevoir chaque mois un email contenant l'ensemble des nouveaux articles.